Diagnostic immobilier Zillisheim Lundi au samedi : 8:30 - 12:00 | 13:30 - 18:00 DPE Zillisheim infochrysotile.fr
Rénovation énergétique, les nouveautés du 1er juillet 2022

Publié le 12 Juillet 2022

Plusieurs dispositifs d’aides à la rénovation énergétique connaissent des évolutions au 1er juillet 2022. Voici tout ce qu’il faut retenir.


Des aides pour compléter MaPrimeRénov’

Les ménages les plus modestes peuvent cumuler à partir du 1er juillet 2022 les aides attribuées dans le cadre du dispositif MaPrimeRénov’ Sérénité avec le coup de pouce rénovation performante. L’aide globale peut ainsi représenter jusqu’à 50% du coup des travaux si les économies d’énergie sont d’au moins 35%. Le dispositif MaPrimeRénov’ est également désormais cumulable avec un éco-PTZ destiné à permettre le financement du reste à charge. L’accès conjoint aux deux dispositifs est simplifié. Pour demander l’éco-PTZ à un établissement bancaire, un ménage devra en effet juste fournir la notification d’accord pour les aides MaPrimeRénov’ envoyée par l’Anah.

 

Interdiction des chaudières fioul et charbon

A compter du 1er juillet 2022, les équipements neufs de chauffage et eau chaude installés ne doivent pas émettre plus de 300 gCO2eq/KWh PCI de gaz à effet de serre. Il n’est donc plus possible d’installer un appareil utilisant les énergies les plus polluantes, en l’occurrence le charbon ou le fioul. En parallèle, les pouvoirs publics ont mis en place des dispositifs d’aides (Coup de pouce chauffage, MaPrimeRénov’ et Coup de pouce chauffage des bâtiments tertiaires) pour encourager les particuliers et les entreprises à se tourner vers des équipements utilisant des énergies renouvelables.


Arrêt du coup de pouce isolation CEE

Les coups de pouces isolation pour les toitures, les combles et les planchers bas se sont arrêtés au 1er juillet 2022. Ce coup d’arrêt a poussé le Syndicat national de l’isolation à tirer la sonnette d’alarme. Il réclame un plan de sauvetage d’urgence pour les professionnels ainsi qu’une hausse immédiate de l’obligation de la 5ème période des CEE à 1000 TWhc. Les pouvoirs publics ont indiqué réfléchir pour agir en ce sens.

« Retour aux actualités
Les autres diagnostics
Nos autres prestations